Menu

Le MUSO fête ses 40 ans!

Le MUSO – Musée de société des Deux-Rives est fier de souligner son 40e anniversaire de fondation. En effet, c’est le 18 juillet 1980 que le ministre québécois des Consommateurs, Coopératives et Institutions financières, sous l’autorité de la troisième partie de la Loi sur les compagnies, accorde aux requérants ci-après désignés les présentes lettres patentes les constituant en corporation sous la dénomination sociale suivante : Écomusée des Deux-Rives.

En juillet 1980, des citoyens impliqués dans la vie culturelle de la région de Salaberry-de-Valleyfield ont mis sur pied l’Écomusée des Deux-Rives dans le but de grouper en association toutes les personnes intéressées à l’histoire, l’art et le patrimoine et à promouvoir ses connaissances dans cette pratique de la science. Dans la foulée des musées axés sur la société et son développement naissent plusieurs activités estivales dans des lieux publics fréquentés par la majorité de la population.

L’Écomusée des Deux-Rives avait pour but d’unifier les communautés des deux rives du fleuve Saint-Laurent de notre région grâce à leur histoire et à leur territoire particulier dans un grand projet de muséologie. L’histoire régionale est présentée à travers différentes expositions, activités et événements culturels.

L’Écomusée des Deux-Rives s’est développé, dès le début, grâce au bénévolat constant et indéfectible de ses membres. Au fil des ans, des dizaines de personnes se sont impliquées dans les différents projets. Tout était à bâtir…

En juin 2004, à la suite d’un processus de restructuration de l’organisme en vue de sa reconnaissance et de son établissement permanent, l’Écomusée devenait le Musée de société des Deux-Rives. Le Musée se développe alors autour la muséologie d’intervention sociale. Cette muséologie favorise les prémisses de ce qu’on appelle aujourd’hui la médiation culturelle.

Le Musée de société des Deux-Rives (MUSO) a toujours eu un objectif porteur : doter la région d’un emplacement muséal et culturel permanent. Depuis novembre 2010, le Musée a pris place dans une ancienne église protestante érigée en 1882 aux portes de la Montreal Cotton, l’ancienne Valleyfield Presbyterian Church (connue plus tard par les dénominations de United Church, église Emmanuel de Pentecôte et église Carrefour du Suroît).

Musée de société, musée de gens, le MUSO, de son diminutif, se développe au cœur d’une région. Dans l’optique où un musée doit être gardien d’une mémoire, être destiné à des citoyens, voire à développer de l’expertise et devenir un lieu de partage dans la collectivité dans une perspective de développement social, le MUSO y occupe une grande place.

Joyeux 40e anniversaire MUSO!